citation

"A défaut de comprendre qui nous sommes et d'où nous venons, je ne pense pas que nous puissions réellement progresser " Louis B. Leakey
http://img104.imageshack.us/img104/5892/butterfly5bk0.gifhttp://img104.imageshack.us/img104/5892/butterfly5bk0.gifhttp://img104.imageshack.us/img104/5892/butterfly5bk0.gifhttp://img104.imageshack.us/img104/5892/butterfly5bk0.gifhttp://img104.imageshack.us/img104/5892/butterfly5bk0.gif

mercredi 28 avril 2010

Savoir se poser pour demeurer avec soi-même



Quelle agitation en ce moment ! vous ne trouvez pas ?
Après le scandale financier de la grippe A lié aux mesures disproportionnées qui ont été prises pour soi-disant éviter une pandémie, voilà de nouveau qu’un nom du principe de précaution nos dirigeants ont décidé de bloquer l’espace aérien de tout un continent ! rien que cela.

Et moi qui disait dans mon précédent article que la rétrogradation des planètes Saturne, Pluton et Mercure en signes de Terre serait une belle opportunité pour nous apporter discernement, lucidité et réajustement !

N’avez-vous pas l’impression que nos dirigeants manquent de pondération ?

En ont-il également manqué pour délimiter les zones noires en Vendée et en Charente-Maritime après la tempête Xynthia ? certaines zones ont été déclarées inhabitables et environ 1.500 maisons seront détruites !

Même le port de la burqa par certaines femmes musulmanes est l’objet d’une polémique ! pourtant seulement 367 femmes exactement en France sont concernées, pas de quoi en faire une affaire d’état ni de pondre une loi, une de plus !

Mais toutes ces diversions ne sont-elles pas plutôt un bon moyen pour nous détourner des préoccupations essentielles qui nous préoccupent tous : le chômage, la précarité, les mal-logés, la réforme des retraites, les inégalités qui s’accroissent, ce sont là les vrais problèmes qui devraient être mis au premier plan.
Et qu’en est-il des mesures à prendre dans le domaine de l’écologie et de l’environnement ? et notre agriculture, que va t’elle devenir ?
C’est étrange, il y a moins de précipitation dans ces domaines.

En tout cas, une chose est sûre, l’addition va être salée et l’été sera chaud !
Les changements sont à l’œuvre, les planètes se mettent en place pour nous préparer un été bouillonnant, étourdissant, déstabilisant…
Sommes-nous prêt à braver la tempête ?
Nous noierons-nous paniqués ou épuisés après une longue lutte ?
Jouerons-nous aux montagnes russes, ballotés de creux en creux, ne sachant pas quoi faire ?
Surferons-nous sur la vague si on est un bon nageur ?

"En quelque circonstance que tu te retrouves,
demeure comme une ile au milieu des vagues,
comme une montagne au milieu des nuages."
Sagesse druidique

Dans un premier temps, pour ce qui me concerne, je vais me mettre au vert ! je pars un semaine dans le Var, un département que j’adore en cette saison. Je vais me remplir des senteurs de la Provence, je vais de nouveau m’émerveiller devant ces paysages magnifiques, entre forêts de pins parasols et roches rouges des Maures et de l'Esterel, entre plages, calanques, criques sauvages, pinèdes et sous-bois.

J’ai envie de m’éloigner de toute cette agitation et débrancher mon mental afin de me rapprocher de mes ressentis – éprouver des sensations sans jugement – débrancher mes pensées parasites et trouver une paix intérieure – en un mot : me ressourcer !

Je ne sais pas si vous êtes dans le même état d’esprit que moi mais en ce moment je ressens le besoin de recontacter mon enfant intérieur vous savez celui qui manifeste spontanément son plaisir de vivre et sa joie mais aussi ses émotions, ses sentiments, ses douleurs, ses colères.
En fait celui qu’on a oublié ou plutôt refoulé, celui qu’on refuse ou qu’on a peur d’écouter, pris dans nos multiples occupations, toutes ces obligations qu’on croit devoir remplir alors que personne ne nous y oblige, étriqués dans nos croyances erronées, retenus par nos craintes ou nos doutes.

Je sais, cela ne va pas se faire en quelques jours mais déjà d’en prendre conscience n’est-ce pas déjà un retour sur le chemin de son vrai Soi ?

J’ai comme l’impression que cela devrait nous être utile pour affronter ce qui nous attend et nous permettre de savoir ce qu’on veut vraiment.

Et vous, qu’en avez-vous fait de votre enfant intérieur ou enfant divin comme l’appelait Carl Gustav Yung ?
Etre vraiment soi-même, être ce qu’on est, tout ce qu'on est, cela vous tente ?

Je voulais, pour finir, partager avec vous cet article rédigé par Alain Boudet, Docteur en Sciences Physiques, Thérapeute psycho-corporel, Enseignant : "l’Enfant intérieur et le langage des émotions- Comment retrouver notre véritable Moi"
Son site regorge d’une documentation que je trouve très intéressante, alors n’hésitez pas à l’explorer : http://www.spirit-science.fr/

Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle.
Nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine
Neal Donald Walsch

jeudi 1 avril 2010

Avril : discernement, lucidité et réajustement

« En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles ».
Khalil Gibran. Extrait de Le Sable et l'écume

Avec le retour de Saturne en Vierge le 7 avril se reforme l’opposition à Uranus (elle sera exacte le 26 avril à 28°46 dans l’axe Vierge-Poissons) tandis que Pluton rétrograde à la même date (5°25 Capricorne). Une dizaine de jours plus tard, dès le 18 avril, Mercure rétrograde dans le signe du Taureau (12°38).

Ces rétrogradations ont lieu en signe de Terre. L’élément Terre symbolise la matière, le monde des formes, le concret, le palpable. Sens pratique, prévoyance, prudence, réflexion, persévérance, efficacité, caractérisent les signes de Terre qui ont aussi besoin d’ordre, de certitudes, de sécurité, de fonctionner à l’intérieur d’un certain cadre ou routine

C’est sans doute une belle opportunité que nous offre les astres en cette période de profonds bouleversements. Peut être aussi un moment de répit pour nous poser les bonnes questions, façonner de nouvelles idées et valeurs mentales, analyser les erreurs passées et apporter les révisions utiles en ayant une compréhension plus grande, un regard plus ajusté et plus réaliste de la situation ou des évènements et envisager, pourquoi pas, de nouvelles voies à suivre.

Qu’est ce qui dans nos vies, notre quotidien ne fonctionne pas ou fonctionne mal et pourquoi ? qu’avons-nous envie ou besoin d’abandonner, de modifier ou de réajuster ?
Cette question est aussi valable pour nos politiques notamment le gouvernement qui maintient coûte que coûte son cap des réformes, mais aussi pour les chefs d’entreprises qui envisagent des réorganisations et/ou restructurations.

Tous, nous avons ce mois-ci la possibilité de réfléchir en profondeur, d’utiliser notre esprit critique, notre sens analytique avec lucidité et discernement, afin que ce qui doit être changé, ce qui doit évoluer, le soit en toute honnêteté et responsabilité.
Nous serons ainsi préparés à accepter les bouleversements qui se profilent à l’horizon et qui présagent un été secouant.

Durant cette phase d’intériorisation, la tension nerveuse et mentale sera accrue et nous aurons probablement à faire face à des disfonctionnements dans le domaine de la communication et des échanges mais aussi dans celui des transports.
Avec le dernier retour de Saturne en Vierge c’est le moment de trier et de ne conserver que ce qui pourra être utilisable. De nouvelles organisations tentent de se mettre en place, elle nécessitent des restructurations en profondeur et amènent des tensions et des conflits.
C’est aussi le moment de prendre conscience de nos limites, ne pas agir sans réflexion, être réaliste et pratique, nous interroger sur nos insuffisances.
Les réorganisations amènent une insécurité du fait que notre quotidien est bousculé.
Un processus de synthèse, de purification, d’ordre, de récolte se termine avec ce dernier retour de Saturne en Vierge.
Il va falloir gérer nos frustrations pour sentir le sens de notre utilité et exprimer nos potentialités, chercher à nous harmoniser avec les profondes transformations structurelles en cours et trouver notre équilibre.

Cette période de mutation s’opèrera de manière équitable et responsable si nous puisons dans nos propres ressources, en abandonnant notre rigidité, nos peurs, nos inquiétudes, nos exigences et plutôt que d’utiliser la force et la violence, servons-nous de notre discernement, notre lucidité, notre ouverture d’esprit et notre ingéniosité.

Nous venons d’entrer dans le printemps, période de renaissance pour la nature mais pourquoi pas aussi pour l’être humain une période de grand nettoyage pour faire place à un renouveau dans nos vies ?

Je finis par ce texte extrait de "Conversations avec Dieu, Tome 1, de Neal Donald Walsh :
«Toute action entreprise par les êtres humains est fondée soit sur l'amour, soit sur la peur, et cela ne se limite pas aux relations personnelles. Les décisions qui affectent le commerce, l'industrie, la politique, la religion, l'éducation de vos jeunes, les programmes sociaux de vos pays, les objectifs économiques de votre société, les choix concernant la guerre, la paix, l'attaque, la défense, l'agression, la soumission, la décision de convoiter ou de donner, d'épargner ou de partager, d'unir ou de diviser, chacun des choix que tu fais librement, tout cela vient de l'une des deux seules pensées possibles une pensée d'amour ou une pensée de peur.
La peur est l'énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse, l'amour est l'énergie qui s'étend, s'ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit.
La peur enveloppe nos corps dans les vêtements, l'amour nous permet de rester nus.
La peur s'accroche et se cramponne à tout ce que nous avons, l'amour donne tout ce que nous avons.
La peur retient, l'amour chérit.
La peur empoigne, l'amour lâche prise.
La peur laisse de la rancœur, l'amour soulage.
La peur attaque, l'amour répare.
Chaque pensée, parole ou action humaine est fondée sur l'une ou l'autre émotion. Tu n'as aucun choix à cet égard, car il n'y a pas d'autre choix. Mais tu es libre de choisir entre les deux. »