citation

Image du Blog carteries.centerblog.net

"A défaut de comprendre qui nous sommes et d'où nous venons, je ne pense pas que nous puissions réellement progresser " Louis B. Leakey

lundi 26 mai 2014

Lunaison Gémeaux : La nouvelle lune du 28 mai 2014. Fais silence et écoute ton âme chanter



http://crystallia.unblog.fr/


Le 28 mai 2014 à 18h41 UT, aura lieu la nouvelle lune sur le 7°21 des Gémeaux.

Une Nouvelle Lune qui applique au trigone à Mars direct depuis le 20 mai,
en carré à Neptune (orbe exact),
en sextile (orbe large) à Uranus en Bélier,
en biquintile à Pluton en Capricorne.

Mercure maître de la lunaison termine son transit en Gémeaux et entrera en Cancer le lendemain de la Nouvelle Lune.
Seul aspect formé par Mercure est son sextile (orbe exact) à Vénus conjoint au Nœud Sud en Bélier et donc en trigone au nœud Nord.
Vénus qui s’apprête également à changer de signe pour entrer en Taureau, également le lendemain.
Mercure en entrant en Cancer commencera à appliquer au trigone à Neptune mais rétrogradera avant que cet aspect ne devienne exact. 

Dès le 7 juin, Mercure 3°09 Cancer rétrograde pour revenir en Gémeaux le 17 juin, vers le Soleil, la conjonction inférieure se produisant le 19 juin sur le 28°Gémeaux.
Le 1er juillet Mercure repartira direct sur le 24° Gémeaux
Entrée dans sa zone de rétrogradation le 23 mai, la planète de l’intellect, des échanges, de la communication en sortira le 15 juillet.
La conjonction supérieure du cycle aura lieu le 8 août sur le 16°Lion

Neptune commencera également son cycle de rétrogradation dès le 9 juin et jusqu’au 16 novembre – du 7°36 au 4°48 Poissons.

Le grand trigone d’Eau Jupiter-Saturne-Chiron est toujours actif ainsi que le carré en T cardinal opposant Uranus à Mars carré à Pluton, planète apex.

Nouvelle Lune 7°21 Gémeaux le 28 mai 2014 (loc Paris, France)


http://users.skynet.be/lotus/accueil.htm

Les Gémeaux, symbole de dualité « la vie émane de l'action des contraires », dont l'énergie est fluidique et mobile, sont dotés d’une forte curiosité et possèdent un esprit souple, vif, assez malicieux. Ils fuient la routine, les tâches répétitives, ont besoin de diversité mais aussi d’échanger, de communiquer, de comprendre et ils s’adaptent facilement à toute nouvelle situation. Ils portent un intérêt à différents domaines mais peuvent faire preuve d’éparpillement, d’agitation, de nervosité, papillonner de ci de là, sans approfondir, sans s’engager. Ils ont la bougeotte et savent aussi se montrer drôles et légers.


Cette Nouvelle Lune dans le signe d’air des Gémeaux, d’énergie masculine, de mode mutable (ou double) met l’accent sur la communication, les échanges, l’activité intellectuelle, les déplacements, le commerce.

En aspect de trigone à Mars qui vient de repasser direct et de sextile à Uranus, l’énergie de cette Nouvelle Lune dope notre mental, le rend agile, vif. On pense, on réfléchit, on parle, on écrit vite…. Peut être trop vite….
Il y a de la fébrilité dans l’air !
On se sent alerte, plus vivant.
Nos gestes, nos réflexes sont vifs et aiguisés, il faudra se montrer prudent notamment sur la route, veiller à la vitesse lors de nos déplacements.
De même dans nos échanges, prenons le temps de peser le poids des mots, de tourner sept fois notre langue dans la bouche avant de parler.

L'élément Air prédomine, il est même très marqué, rendant l'esprit excessivement actif, le système nerveux très sensible et instable. L'esprit risque de s'emballer jusqu'à l'épuisement total. Il sera  difficile voire même impossible de mettre ses idées en application, il y a un manque de sens pratique, de réalisme.

Avec le carré de la Nouvelle Lune à Neptune, nous pourrions avoir la sensation d’être dans un brouillard, un état de confusion, ressentir un trouble intérieur, l'impression de ne pas parvenir à discerner le vrai du faux. Qui croire ? Où trouver la bonne information ? Faisons-nous le bon choix ?
Ne soyons pas influençable, ne prenons pas pour argent comptant tout ce qu’on entend, ne nous laissons pas manipuler. Méfions nous des mensonges, des tromperies, des ruses. N'écoutons pas le chant des sirènes !
Ne laissons pas notre imagination débordée et nous amener à viser des objectifs complètement irréalistes ou utopiques.

De plus, Mars en position stationnaire pratiquement tout le mois de mai, est toujours en aspect de carré à Pluton et d'opposition à Uranus mais aussi de quinconce décroissant à Neptune, ce qui peut provoquer une certaine impatience, un tiraillement, une insécurité, un manque de discipline.
Ne tentons pas de contourner ou de fuir les réalités, les situations auxquelles nous sommes confrontées. Ne nous laissons pas non plus envahir par le mécontentement, les pensées négatives, ne nous positionnons pas non plus en victime, croyant que nos actes ne mènent à rien, qu'on échoue tout ce qu'on entreprend.
Essayons plutôt de trouver une harmonie intérieure, d'éliminer certaines attitudes qui ne sont plus adaptées, qui nous empêchent d'évoluer, départissons-nous de tout ce qui est inutile à notre croissance.

Le biquintile de la Nouvelle Lune à Pluton, bien qu'il s'agisse d'un aspect mineur, peut néanmoins nous aider à rechercher en nous des ressources cachées et rendre notre compréhension plus perspicace, plus profonde, plus structurée. Cet aspect semble nous dire :
« Va dans ton cœur, explore-le. Tes plus beaux trésors y sont cachés » (Sagesse indienne).

Mercure et Neptune rétrogradent

Mercure, maître de la lunaison, qui devient stationnaire pour rétrograder à compter du 7 juin accentue notre nervosité, le mental bouillonne.
C'est une période de déconditionnement mental qui prépare la libération d'une nouvelle impulsion créatrice à la conjonction inférieure.
Cependant son sextile à Vénus rend notre relationnel, nos échanges, notre communication, notre éloquence, harmonieux, courtois, et donne des aptitudes à plaire, à convaincre.
Son entrée en Cancer, son trigone appliquant à Neptune (même s’il ne sera pas exact), accroîssent notre sensibilité perceptive, favorisent notre réceptivité, notre intuition et aussi notre intériorisation, notre reconnexion à notre essence, l’écoute de notre petite voix intérieure qui a tant de mal à se faire entendre dans ce brouhaha mental.
Faisons le silence en nous et écoutons le langage muet du coeur…. Retrouvons la paix qui découle du silence...

http://micmont.free.fr/evolution_lac_11.htm
Quand le vent de tes pensées se 

calme à la surface du lac, tu reflètes 
l'infini du ciel.
Quand le silence de ton désir creuse 
un vide en toi, tu es l'écho du chant 
du monde.*

Peu à peu Mercure, notre messager, va revenir vers le Soleil, s'en retourner à la source pour être de nouveau fécondé. L’occasion pour notre mental de se purger. Nos idées vont pouvoir se réaccorder, s’harmoniser, se mettre au diapason avec l’essence de notre être, l’expression de qui nous sommes.
Les rétrogradations de Mercure sont autant d’occasions de façonner de nouvelles idées et de valeurs mentales, d’adopter de nouveaux critères qui serviront de filtres à nos expériences de vie les mois qui suivent.
Mercure fait le lien entre la personnalité (l’ego) et le monde extérieur, et il est aussi le messager du Soleil. C’est donc grâce à lui si nous avons la possibilité de connaître notre divinité intérieure.

Les trois rétrogradations de Mercure en 2014 commencent dans les triplicités d’eau pour se terminer dans les triplicités d’air. Celle-ci qui débute en Cancer et se termine en Gémeaux devrait nous donner l'occasion de mettre plus de chaleur dans nos relations, plus de sensibilité, et ainsi  trouver de meilleures façons de communiquer, mais aussi d’apprendre, de comprendre, et de mieux utiliser le pouvoir de la pensée.

Neptune aussi commencera son cycle de rétrogradation en Poissons le 9 juin.
Les rétrogradations sont toujours un moment d'intériorisation, d'un retour vers soi.
Avec Neptune notre sensibilité, notre vision intuitive, notre réceptivité auront tendance à s'accentuer et nous aurons l'opportunité de revisiter nos idéaux, nos rêves pour leur redonner un sens, voir au delà des apparences et des illusions, rechercher la paix intérieure, la communion avec l'invisible, le dialogue avec notre âme.

http://titprince.centerblog.net/
Quand je chante avec toi, tu es mon soleil.
Tu me révèles mes ombres et mes lumières.
J'amuse ma voix en reflet de ton chant.
Le hasard de nos résonances ouvre en moi de nouveaux territoires.
Mon instrument s'accorde à ton univers, s'enrichit de nos différences.
Quand tu chantes avec moi, que je sois ton soleil à mon tour.
Dans ce jeu de miroirs en abîme, chacun se trouve et se perd.
Qui de nous deux guide l'autre ?
En abandonnant le contrôle du gouvernail, chacun de nous est ainsi disposé à se laisser emporter au-delà de lui-même.
Un chemin de traverse, un ineffable entre-deux devient tangible.
C'est le mouvement spontané de la voix qui nous trouve.
Il nous suffit alors de chevaucher ce nouveau sentier et de chanter à l'aventure, dans le ravissement de l'apparition des terres inexplorées.
Plaisir subtil de celui qui se laisse emporter par le galop sauvage de son mustang.
Si tu tiens encore les rênes, tu le fais en virtuose de la fluidité.
Tout en donnant la préférence à l'inconnu qui t'emporte, tu restes maître de ton abandon.
Goûte alors à la maîtrise de la non-maîtrise.*
* Les deux poésies sont extraites de l'Art du Chant spontané © Christophe Boyer, Paris, août 2013. http://www.lechantdelavie.com/resources/l-art-du-chant-spontane.pdf 

© Tous droits réservés - 2014 - Anne-Marie Cutino - http://astropassionnement.blogspot.fr/ 
Cet article n'est pas autorisé à la diffusion dans sa totalité. Seuls le titre et éventuellement les dix premières lignes peuvent être copiés à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte copié, de citer la source et de renvoyer par un lien vers l'article complet publié sur mon blog.

3 commentaires:

  1. Réponses
    1. Mercure... le messager... du coeur universel !!....... Olga... "il n'y a pas de hasard.... il n'a que des rendez-vous"..... tu dis superbe.... je dis magique !?!.... Abad Jo... merci à Anne Marie Cutino

      Supprimer
  2. Cet article est très intéressant et surtout complet. Bravo !

    RépondreSupprimer