citation

Image du Blog carteries.centerblog.net

"A défaut de comprendre qui nous sommes et d'où nous venons, je ne pense pas que nous puissions réellement progresser " Louis B. Leakey

mercredi 17 juin 2015

Le solstice d'été 2015 : Allons-nous vers une révolution spirituelle ?




L’été, dans l’hémisphère Nord, débutera en 2015 le dimanche 21 juin à 18h37 (heure de Paris).
Le #Soleil entre alors dans le signe du #cancer ♋︎ , signe de la gestation, de la croissance et de la naissance.
C'est un signe sensible, réceptif, d'humeur très changeante et versatile, vulnérable sentimentalement. Doté d'une excellente mémoire, il est très attaché aux valeurs du passé, aux traditions, aux habitudes, à sa coquille traditionnelle.

Le Cancer est le berceau où s'élabore dans la matière la forme qui recevra l'essence, alors que dans le Capricorne, signe opposé, matière et forme deviennent le tombeau d'où s'évadera l'Essence.
Le Zodiaque. Marcelle Sénard. Extrait Chapitre IX – le Cancer, p 125.


Les feux de la Saint-Jean (Jean-Baptiste) peuvent s’allumer célébrant le #solsticedété qui marque l’apogée de la course solaire : le soleil est au zénith, il atteint son point le plus élevé de déclinaison Nord.

Jean le Baptiste s'est effacé devant la venue du Sauveur comme en témoigne les évangiles (Jean 3/30): “Il faut qu'il croisse (Jésus né au solstice d'hiver) et que je diminue (Jean le Baptiste né au solstice d'été)”
Janus, le dieu à double visage, gardien des portes solsticiales, ouvre avec la clé d’argent la voie descendante vers l’obscurité.


La clé d'or et la clé d'argent furent les emblèmes de Janus, le dieu romain, gardien des portes. Ces clés ouvraient entre-autres, les portes solsticiales, c'est-à-dire l'accès aux phases ascendante et descendante du cycle annuel qui trouvent leur équilibre aux équinoxes. Janus était considéré comme le guide des âmes (d'où son double visage : l'un tourné vers la terre et l'autre vers le ciel). Janus garde toutes les portes et gouverne toutes les routes. Le double aspect du pouvoir (diurne et nocturne) de la clé correspond à l'autorité spirituelle et aux fonctions royales dont le but respectif est, selon Dante, l'accession au paradis céleste et au paradis terrestre. La clé est aussi symbole du chef, du maître, de l'initiateur, celui qui détient le pouvoir de décision et la responsabilité.





Le Soleil en Cancer est chez Madame Lune et la Lune est en Lion chez Monsieur Soleil. On parle ici de réception mutuelle. Les 2 luminaires sont de plus en aspects de sextile ce qui renforce leur énergie.

Lors de son entrée en Cancer, le Soleil se sépare de la conjonction à Mars 28° Gémeaux, donc encore très serrée et commence à appliquer au trigone à Neptune. 
Le Soleil et Mars sont également en quinconce décroissant à Saturne et en semi-carré (octile) à Vénus.

La #Lune en phase croissante, est en sextile au Soleil et à Mars et s’apprête à entrer dans le signe de la Vierge. 
Elle est également en carré à Saturne et en sesquicarré à Pluton (aspects décroissants). 
Elle se sépare de la conjonction à Jupiter et commence à appliquer à l’opposition à Neptune et au carré croissant à Mercure.

Mercure en domicile en Gémeaux a repris sa marche directe le 11 juin. Il sortira de sa zone de #retrogradation le 27 juin et entrera en Cancer le 8 juillet.
Il s’est éloigné de l’opposition à Saturne, forme un quintile à Jupiter et se sépare du trigone au Nœud Nord.
Il est toujours en carré croissant à Neptune (rétrograde depuis le 12 juin), carré qui sera de nouveau exact pour la troisième et dernière fois le 23 juin.

Vénus entre dans sa zone de rétrogradation le 21 juin, au moment du solstice d’été, et en sortira le 9 octobre. Elle rétrogradera du 25 juillet 0°46 Vierge au 6 septembre 14°23 Lion où elle repassera directe après avoir fait une 2ème conjonction avec Mars le 1er septembre sur le 14° Lion. La  3ème conjonction se produira le 3 novembre 24° Vierge.
Vénus en Lion applique à la conjonction à Jupiter (exacte le 1er juillet) mais également au trigone à Uranus (exact le 29 juin) et forme un quinconce décroissant à Pluton (exact).

Le 3ème trigone exact Jupiter-Uranus se reformera au lendemain du solstice d'été, le 22 juin. Les 2 planètes sont maintenant en marche directe. 

Si on observe les dessins formés par les planètes dans la carte du ciel de ce 21 juin, on peut y voir deux configurations particulières, chacune formée par 3 angles différents et formant un #triangle atypique, comme les a nommé Lune Soleil* dans deux de ses billets publiés sur son blog :
  • l’un formé par un sextile Soleil-Mars à la Lune - un carré Lune à Saturne - un quinconce Soleil-Mars à Saturne
  • le second formé par un trigone Vénus à Uranus - un carré Uranus à Pluton - un quinconce Vénus à Pluton

Pierre Lassalle, dans son livre Astrologie sophianique, intitule la seconde « Triangle mystique ou inspiré ». Il s’agit d’une configuration originale qui valorise les deux planètes en trigone (Vénus-Uranus), révélant un potentiel de créativité inspirée assez conséquent. Le carré indique que pour y parvenir, il est nécessaire de surmonter les défis et les épreuves, révélés par le carré (Uranus-Pluton). Le quinconce (Vénus-Pluton, décroissant) indique un travail intérieur de purification, de transformation, et aussi une transcendance pour débloquer la pleine puissance de cette configuration porteuse d’un potentiel de révélation créatrice voire spirituelle.

La première figure est pratiquement similaire et pourrait être interprétée de la même manière. Le sextile est en effet tout comme le trigone un aspect conciliateur. Il facilite la communication et les échanges, dispose d’un grand potentiel de compréhension. Il y a échange d’informations entre les astres en cause.
Le trigone est un aspect plus de créativité, d’harmonie, facilitant l’expression de certains talents et facultés.

Le semi-carré (appelé aussi octile) Soleil-Mars à Vénus peut nous inciter à exprimer un idéal, propager nos idées, nos valeurs, notre vision d’une façon très dynamique, très vive voire audacieuse mais aussi très tranchée. Toutefois, si nous voulons que cet idéal se concrétise il sera nécessaire d’être en phase avec les besoins de notre temps, tenir compte des défis sociétaux actuels, tout en faisant preuve de bienveillance, de générosité et d’altruisme.

Cet aspect d’octile associé au trigone de Vénus conjoint Jupiter à Uranus, peut également nous faire vivre des expériences brèves mais intenses. Il faudra néanmoins se méfier de ne pas s’embarquer dans des projets, des relations, voire également des achats un peu trop somptueux.  Des rencontres inattendues, des coups de foudre ou bien des ruptures brusques peuvent aussi survenir.
Ces aspects sont favorables pour exprimer la créativité artistique mais veillons à ne pas prendre de décisions irraisonnées.

Les aspects de la Lune en carré à Saturne et en sesquicarré à Pluton (aspects décroissants), peuvent quant à eux réveiller des inquiétudes, une peur de l’insécurité, des frustrations, amener des ressentiments. On peut aussi avoir tendance à amplifier les événements.

Le quinconce Soleil-Mars à Saturne rétrograde (aspect également décroissant) peut nous faire prendre conscience qu’il devient nécessaire de prendre en charge nos véritables besoins avec nos propres ressources, nos propres richesses intérieures, qu’il est temps de nous responsabiliser, de devenir autonomes sans dépendre de quiconque ou attendre une quelconque aide extérieure.

La conjonction Soleil-Mars en sextile à la Lune est un aspect favorable pour développer notre sociabilité, nos échanges, facilite nos capacités d’adaptation et peut aussi fournir un regain d’énergie. 

Se reforme le 22 juin le dernier trigone Jupiter-Uranus. Les deux précédents se sont produits les 25 septembre et le 3 mars. Les deux  planètes sont en phase directe. 
A cette phase du cycle Jupiter-Uranus nous pourrions être favorisés, soutenus, aidés pour développer nos projets, voir s’accomplir nos idéaux.
Ce que nous mettons en œuvre en ce moment, tout au long du cycle croissant, est important car nous en cueillerons les fruits (sucrés ou amers) lors de l’opposition (entre décembre 2016 et septembre 2017).

Il se peut que nous ressentions encore pendant quelques jours de l’incertitude, de la confusion et qu'on éprouve des difficultés à mettre en pratique nos idées, à nous concentrer. Nous avons du mal à prendre une décision, à analyser les situations. L’imagination peut être aussi mauvaise conseillère et on manque d’objectivité.
En effet, un T-carré commence à se former : la Lune applique à l’opposition à Neptune et au carré à Mercure, aspects qui seront exacts le lendemain, soit le 22 juin, tandis que Mercure à l’apex de ce #T-carré sera en carré exact à Neptune le 23 juin.
L'émotionnel, la sensibilité et la réceptivité sont également accrus sous de tels aspects. 
Bien que Mercure ait repris sa marche directe, on peut encore manquer de lucidité, de discernement. Nous ne parvenons pas encore clairement à argumenter ni à convaincre. 
Veillons à être sincère et honnête, ne cherchons pas à dissimuler la vérité ou à utiliser la ruse pour tromper autrui.
Soyons également vigilants et ne gobons pas tout ce qu’on lit ou ce qu’on entend. Attention aux mensonges, aux tentatives de manipulation, de déstabilisation.
Il y a une tendance à la fabulation, à la mythomanie, à parler à tort et à travers.

Néanmoins ces aspects à Neptune qui est maintenant en phase #rétrograde, peuvent par contre nous relier à notre âme, nous permettre d’être à l’écoute de notre intuition, de notre ressenti intérieur, faire que nos idéaux soient inspirés, guidés par l’amour, la compassion.
Neptune dissout les barrières du mental, nous amène à remettre en question nos croyances, nos schémas de pensée, les idées reçues, à explorer d’autres voies, ouvrir notre conscience, et ainsi accéder à une compréhension plus large de qui nous sommes.
Soyons attentifs aux synchronicités qui pourraient survenir à cette période. 





"L’être humain est partie d’un tout que nous appelons l’univers, une partie qui a ses limites dans le temps et l’espace. Nous faisons l’expérience de nous-mêmes, avec nos pensées, nos sentiments, nos perceptions, comme si nous étions une entité distincte et séparée du reste. Mais ceci est une illusion d’optique de la conscience et cette illusion devient notre prison. Nous construisons une réalité dans laquelle nous n’incluons, par le biais de nos perceptions, nos désirs et sentiments, que nous-mêmes, les êtres et les lieux qui nous sont proches. Notre tâche d’être humain est de nous libérer de cette prison et d’élargir notre cercle à l’infini pour y inclure, dans l’amour et la compassion, tous les êtres, la nature et l’univers dans toute sa beauté. La vraie valeur d’un être humain se mesure à la capacité qu’il a à se libérer de ses limites et à vivre la totalité, la valeur infinie, illimitée de l’Être. Si l’humanité veut survivre, une manière radicalement nouvelle d’être et de penser est nécessaire." Albert Einstein

Quand Mercure entrera dans le signe du Cancer le 8 juillet où il commencera à appliquer au trigone avec Neptune (exact le 13 juillet), nous devrions alors communiquer avec plus de facilité, à échanger, à partager nos idées avec plus de clairvoyance et de sensibilité. 
Le 15 juillet, La Lune en Cancer sera conjointe à Mercure et à Mars en opposition à Pluton. La conjonction Mercure Mars sera exacte le 16 juillet, Mercure puis Mars commenceront à appliquer au carré à Uranus. 
Tout ce qui touche à notre intimité, nos racines, notre foyer, la famille, nos origines pourrait susciter tension, nervosité et impatience. Les échanges seront sans aucun doute francs, directs, l'esprit vif et caustique, incisif, l'imagination enflammée, l'intuition forte.
Là encore ne prenons pas de décision hâtive, ne nous emballons pas, ne laissons pas nos émotions prendre le dessus, ne perdons pas notre sang froid. 
Ce sera donc une bonne période pour défendre nos idées mais faisons-le avec délicatesse et bienveillance sans chercher la polémique ou la violence verbale, sans agir selon nos impulsions personnelles.

Ces aspects se formeront à la veille de la #NouvelleLune Cancer (16 juillet) dans une ambiance peut être un peu trop réactive émotionnellement. 

L’entrée dans l’été 2015 est à mon sens porteuse d’une grande énergie de transformation mais aussi de réalisation et d'élévation.

Sommes-nous prêts pour une révolution spirituelle, relier la raison et la foi, à évoluer vers plus de sagesse ?

Nous sommes placés devant le défi d’agir, d’entreprendre, d'exercer notre pouvoir de créateur. Il nous faut être audacieux, innovants, courageux et accepter de passer par des renoncements, des lâchers-prises, des ajustements. 
L’intérêt général doit maintenant primer sur l’intérêt personnel. 

Tout comme l’enfant qui grandit puis quitte le nid familial, nous sommes parvenus au stade où la coquille se fend et s’ouvre pour nous permettre d’éclore.

Une page de notre histoire se tourne, l’humanité a l'opportunité de sortir de l’adolescence pour entrer dans l’âge adulte et il est temps maintenant d’inventer une nouvelle manière de vivre ensemble, de faire évoluer nos mentalités, nos comportements, oser aller de l’avant, de manière responsable et autonome. 

Nous avons choisi de vivre cette période pour participer à ce grand changement, pour franchir cette nouvelle étape dans notre évolution.
Tous ensemble, en nous unissant, nous possédons un pouvoir de réalisation immense, qu’il nous appartient d’utiliser pour le plus grand bien de tous.

Alors unissons nos talents, nos savoirs-faire, partageons nos richesses et construisons un monde de paix, de justice, d’amour.

Quand je parle de la spiritualité, je ne parle pas nécessairement d’une spiritualité religieuse. Il ne faut pas attendre des seuls objets extérieurs qu’ils nous apportent bien-être et bonheur, il convient aussi de s’occuper de la manière dont fonctionne notre esprit en vue de le transformer. Pour moi, c’est cela la spiritualité : penser et agir de manière altruiste.
Une révolution spirituelle ne peut pas naître des conditions et progrès extérieurs, des ordinateurs, des modifications ou traitement que l’on pourra apporter à notre cerveau, mais de ce que nous sommes à l’intérieur, du désir profond de changer afin de devenir un meilleur être humain. C’est à cela que nous devons travailler, car ce n’est qu’ainsi qu’une révolution spirituelle pourra avoir lieu.
Le Dalaï Lama

'Je pense que nous devons voir dans la politique l'application des principes moraux tel que l'unité, la solidarité, la tolérance de l'autre et faire en sorte de prendre les gens en charge. C'est ce que je crois, je crois que nous avons plus besoin d'une révolution spirituelle que politique.' 



© Tous droits réservés - 2015 - #annemariecutino #APV - http://astropassionnement.blogspot.fr/ 
 Si vous voulez être averti(e) par mail de la parution d'un de mes articles, saisissez votre adresse électronique dans la case "Follow by Email" (colonne de gauche de mon blog). Vous pouvez aussi vous abonner à ma page Facebook : https://www.facebook.com/annemarie.cutino

10 commentaires:

  1. Merci pour ce superbe article, qui me parle beaucoup, car ce sont des changements auxquels je m'attends, et j'espère être prête pour cela, car je sais que certaines choses seront un défi. Sinon, c'est bien d'avoir signifier que vous ne parlez pas de spiritualité religieuse (à travers la citation du Dalaï Lama), car c'est aussi mon état d'esprit. En effet, pour moi la spiritualité n'a pas besoin d'être rattachée à une religion qui nous dicte des préceptes, car c'est pour moi une expérience intime, personnelle qui ne doit pas être déléguer à autrui, car c'est avant tout une reconnexion avec nous-même. Et les valeurs spirituelles s'imposent d'elles-même lorsqu'on est vraiment en accord avec soi. On est responsable de nous-même spirituellement parlant. En passant par quelqu'un d'autre pour savoir quoi faire ou ne pas faire, quoi aimer ou ne pas aimer, on s'éloigne de plus en plus de soi-même, pour coller à la masse, aux autres, alors qu'on doit justement trouver notre propre identité. De plus cela peut nous mettre des blocages, des peurs, des pollutions mentales qui ne nous appartiennent pas à nous mais aux autres, et donc il est important de savoir se détacher de ce que les autres peuvent penser de nous ou vouloir nous imposer. Je le dis de ma propre expérience, car j'ai malheureusement été confronté à ce problème sur mon propre chemin, même par le biais d'amis. Beaucoup de gens qui se moquent ou ne sont pas d'accord sur notre situation, qui essaient de nous faire retourner en arrière, ou changer de direction, on est jugé, et pris pour fou si nos conceptions spirituelles ne correspondent pas à la masse. Et on se retrouve alors à douter, alors qu'on a eu des signes, des réponses, et à être limiter par les peurs et blocages des autres. Moi j'ai réussi à m'en libérer, même si c'est difficile parfois, mais je pense que je suis testé sur ma foi, justement. La spiritualité demande en fait de n'avoir aucune limite, et c'est à nous même de savoir quoi faire pour être responsable, car on sait naturellement ce qui est juste ou pas, ce qui est spirituellement moral ou non. Là je ne parle pas de morale humaine ou religieuse, mais de valeurs spirituelles qui s'imposent naturellement. Par exemple, humaine ou religieusement, on "attends de nous" (alors que personne ne doit attendre de nous qu'on fasse ce qui leur plait à eux, et inversement, on ne doit rien attendre des autres), de ne pas faire n'importe quoi de notre corps, de notre sexualité. Mais en fait lorsqu'on est dans un parcours spirituel, ces choses là se font naturellement, par exemple, je n'ai pas envie ni besoin de multiplier les aventures ou partenaires (alors que je suis seule depuis deux ans), car ce qui m'apporte vraiment c'est d'avoir un seul partenaire, avec qui je puisse ressentir une harmonie et une connexion spirituelle. Voila mon avis, basée sur ma compréhension, mon expérience, et mon identité spirituelle. Cela ne correspondra pas à tout le monde, car chaque expérience est unique, intime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce magnifique témoignage. Nous vibrons sur la même longueur d'ondes, Namaste.

      Supprimer
  2. Et oui, que le temps passe vite... Notre quotidien est une véritable course et nous voici déjà aux portes de l'été. Le solstice d'été s'accompagne de nombreux changements cette année. Il faut savoir positiver, profiter des opportunités et faire de ces chamboulements une force !

    RépondreSupprimer
  3. Anne-Marie, tellement prise par mon nouveau projet, je n'étais pas venue depuis quelques semaines. Je commence à émerger, et je découvre ce joli envol de papillons en tête de votre article. C'est magnifique. Merci toujours pour vos Billets ; ils font toujours résonner quelque chose.
    J'ai essayé au début de semaine de mettre un J'aime quelque part sur votre page FB ... je ne suis vraiment pas douée. Mais ce sera pour bientôt. Plein d'amitiés. Jacqueline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jacqueline de prendre toujours le temps de lire mes articles sachant effectivement qu'en ce moment le temps vous manque. Vous verrez vous vous habituerez vite à facebook. Le problème est qu'il y a beaucoup mais alors beaucoup d'infos qui circulent, qu'il faut faire le tri mais un grand nombre aussi de partage astro super passionnant. Priorisez et investissez vous dans ce qui pour vous est essentiel, c'est le plus important. Je vous embrasse.

      Supprimer
  4. Merci Anne marie de citer mes articles sur le triangle Atypique
    Excellent weekend à toi et bon solstice d'été :)

    RépondreSupprimer
  5. Encore un superbe article très passionnant à lire...Oui, c'est ce que je ressentais à propos de cette ouverture vers plus de spiritualité à présent. Surtout continuer à avoir foi en ce qui est bon, en la lumière, ne pas fléchir devant tout ce qui pourrait nous en détourner et même si cela n'est pas facile face aux événements de la vie, face à tout ce qui est négatif des autres ou situations...Encore un plaisir de vous lire...

    RépondreSupprimer
  6. Merci Marie-Claire, oui restons centrés, conscients de qui nous sommes, marchons dans la lumière.

    RépondreSupprimer