citation

Image du Blog carteries.centerblog.net

"A défaut de comprendre qui nous sommes et d'où nous venons, je ne pense pas que nous puissions réellement progresser " Louis B. Leakey

mardi 5 novembre 2019

Jupiter en Capricorne et l'année 2020

source : https://www.nationalgeographic.fr/

Le 2 décembre 2019, Jupiter entre en Capricorne à 18h21 UT (soit 19h21 pour la France)

Je ne reviendrai pas sur les qualités du Capricorne décrites déjà dans mon article sur le transit de Saturne dans ce signe (lien). Juste pour résumer, il s’agit d’un signe cardinal (qui initie débute, entreprend), d’élément terre (sens pratique, stabilité, prudence, besoin de sécurité), nocturne ou d’énergie féminine (réceptif, intériorisé) qui symbolise la la restriction, la discipline, les limitations, la cristallisation dont le mot clé est obstruction.
C’est un signe qui se montre réfléchi, discret, laborieux, volontaire, patient, tenace, persévérant, il a le sens de l’organisation, de la méthode, de l’exactitude. Méfiant et réservé, peu démonstratif, il est toujours sur ses gardes et peut aussi faire preuve d’étroitesse d’esprit, d’un manque de souplesse, se montrer distant, froid, rigide.

Dans ce signe, Jupiter, la planète de l’expansion, de la jovialité, est en chute, elle occupe en effet le signe opposé de son exaltation (le Cancer). Elle s’exprime donc avec moins de puissance. Une planète en chute est comme déchue, ses qualités sont carencées.

Jupiter, dans le domicile de Saturne et l’exaltation de Mars, pourrait se sentir à l’étroit et se manifester avec excès, exagération, maladresse, ce qui pourrait se traduire par des ennuis face à la loi, la justice, la réglementation. Cette position peut aussi se traduire par moins de confiance en soi, moins d’optimisme, moins de facilités d’adaptation. La sociabilité peut aussi être diminuée. Il peut aussi y avoir de l’impatience face à des obstacles, retards en lien avec des changements, la croissance, Jupiter ne supportant guère prendre son temps ni supporter un climat de restriction.



Rétrogradation de Jupiter en Capricorne en 2020 :

  • entre dans sa zone de rétrogradation le 18 février
  • rétrograde le 14 mai 27°14 Capricorne
  • culmination (opposition avec le soleil le 14 juillet 22°20 axe Cancer-Capricorne
  • direct le 13 septembre 17°24 Capricorne
  • sort de sa zone de rétrogradation le 6 décembre


Aspects majeurs durant son transit en Capricorne :
A noter que individuellement, ces aspects peuvent ne pas vous concerner, notamment s’ils ne font pas écho avec votre thème natal - Il est également judicieux de savoir quel secteur de votre thème natal Jupiter maîtrise (maisons en Sagittaire et en Poissons) et se situe.

  • Dès son entrée en Capricorne, Jupiter appliquera au trigone à Uranus en Taureau (2°57), trigone qui sera exact le 15 décembre et ne se renouvellera pas. 

Cet aspect aura une durée très courte, à peine 1 mois. C’est un trigone de Terre, entre deux signes prudents, réfléchis, persévérants et d’énergie féminine. Cet aspect pourrait se traduire par un imprévu, un événement soudain, mais plutôt favorable, amenant une expansion, une croissance, une ouverture d’esprit… 

  • La nouvelle Lune le 26 décembre 2019, 4°07 Capricorne, sera conjointe à Jupiter et s’accompagnera d’une éclipse de Soleil annulaire Noeud Sud. Le trigone à Uranus sera encore actif. 

Si vous avez des planètes ou une maison angulaire dans ce secteur de votre thème (1er décan du Capricorne et du Taureau) peut être serez-vous mis face à un événement soudain, un changement, une opportunité, un nouveau départ…
  • Jupiter appliquera au sextile à Neptune dès février, sextile qui sera exacte le 20 février (17°44), le 28 juillet (20°39) et le 12 octobre (18°44). 

Nous voilà arrivés à la dernière phase du cycle débuté en 2009 entre le 25 et 27° Verseau, cycle d’une durée de 13 ans. Le prochain cycle aura lieu en Poissons en 2022 (12 avril 2022). 
De nouveaux idéaux sociaux et spirituels pourraient maintenant prendre forme.
A nous de ne pas nous illusionner,  nous montrer naïfs, nostalgiques d'un passé qui n'est plus, de garder les pieds sur terre. 
  • Jupiter appliquera au mois de mars à la conjonction à Pluton qui sera exacte à 3 reprises : les 5 avril (24°53), 30 juin (24°07) et 12 novembre (22°52). 
Cette conjonction sera précédée par celle entre Saturne et Pluton le 12 janvier 2020 (22°46 Capricone) qui ne se produira qu’une seule fois. 


Deux cycles majeurs débuteront en 2020

Avec deux cycles majeurs (Jupiter-Pluton et Saturne-Pluton) qui débuteront dans le signe du Capricorne en 2020, nous serons amenés à faire face à nos responsabilités, à nous montrer endurants et patients, à accepter les changements inéluctables pour accompagner la mutation sociale. 

Avec Pluton des événements insolites, inexplicables peuvent survenir, pouvant annoncer la fin d’une situation, un changement radical, une nouvelle étape dans l’existence. 
Ces aspects auront très vraisemblablement un impact important, mettant à mal tout ce qui a trait à l’autorité, la morale, les croyances, la religion, la loi, la justice. Les structures bien établies (mais aussi les nôtres) y compris les instances européennes pourraient être fortement ébranlées.

Il est fort possible que des protestations, des révoltes, des polémiques se lèvent à nouveau face aux restrictions et sacrifices qui seront une nouvelle fois demandés, aux réorganisations et réformes des institutions qui seront mises en place, créant un climat social très tendu.

Les élections municipales qui se dérouleront durant cette période (15 et 22 mars 2020) pourraient amener des chamboulements importants, l’absence de candidats dans plusieurs communes pourraient confirmer une crise des vocations (fatigue, dévalorisation, manque de financements, de considération…).

Une révision de la constitution sera t-elle nécessaire ? Quelle transformation serons-nous prêts à accepter ?

Serons-nous suffisamment lucides et audacieux pour trouver des compromis et reconstruire sur de nouvelles bases, stables, solides, afin de faire prospérer nos réalisations et les rendre durables ?

Saturne entrera en Verseau le 22 mars, mais du fait de sa rétrogradation retournera en Capricorne le 1er juillet pour revenir en Verseau le 17 décembre, suivi par Jupiter le 19 décembre 2020. C’est à partir de novembre 2020 que les deux géantes du système solaire se rapprocheront ; toutefois, la conjonction exacte n’aura lieu que le 21 décembre 2020, 0°30 Verseau.
Ces deux planètes en relation avec la vie sociale et économique commenceront alors un nouveau cycle de 20 ans dans ce signe d'Air, alors que les précédents cycles depuis 1901 avaient débuté en signe de Terre, exception faite en 1981 où la conjonction a eu lieu en Balance, en signe d'Air.
Saturne sera alors dans son domicile diurne, les valeurs saturniennes prévaudront sur les valeurs jupitériennes. Saturne délimite, sépare ce qu'il touche, cristallise, refroidit, ralentit, retient mais apporte aussi persévérance, stabilité, sens des responsabilités, discipline. Jupiter expanse, assure la croissance, génère, mûrit.
Ces deux planètes vont donc s'associer dans le signe d'Air du Verseau. Cette conjonction pourrait être les prémices d'un renouveau social et économique basé sur plus de solidarité, un sens de la responsabilité citoyenne, l'émergence d'une conscience collective.






Avec de telles configurations, il est fort probable que nous assistions en 2020 à des bouleversements de grande ampleur.  
Des changements profonds sont à l'oeuvre au niveau politique, sociétal, structurel et tous les pays semblent concernés.


Notre monde continue sa mue. C’est toujours une période dangereuse tout comme l’écrevisse qui, quand elle change de carapace, se montre vulnérable.
L’inconnu fait peur, on imagine toujours le pire ; on doit se réinventer, se réorganiser, se réadapter à de nouvelles conditions, de nouveaux modes de vie.

Que pouvons-nous faire personnellement pour accompagner ce changement ? Avons-nous un quelconque pouvoir, la capacité de travailler à la création d’un monde meilleur ?
Peut être pourrions-nous faire chaque jour un petit geste d’amour, en changeant un petit quelque chose dans notre façon de vivre ?

Sommes-nous prêts à jeter notre propre pierre dans l’eau pour créer de nombreuses vagues ?

Comme le dit Matthieu Ricard :
« Se transformer soi-même pour mieux transformer le monde, pour peu à peu créer une société plus harmonieuse et plus compatissante. »

Il y a toujours un risque quand on entreprend quelque chose, mais le plus grand danger de la vie n’est-il pas de ne rien risquer ?


© Tous droits réservés - 2019 - https://astropassionnement.blogspot.com