citation

Image du Blog carteries.centerblog.net

"A défaut de comprendre qui nous sommes et d'où nous venons, je ne pense pas que nous puissions réellement progresser " Louis B. Leakey

mardi 16 avril 2019

Pleine Lune de la lunaison Bélier le 19 avril 2019 : quelle sera ton attitude face à l’adversité ?



La Pleine Lune de la lunaison Bélier se produira le 19 avril 2019 à 11h13 UT (soit 13h13 pour Paris, France) à 29°07 axe Bélier-Balance, le jour du vendredi Saint (célébration de la Passion du Christ et de sa mort sur la croix), soit deux jours avant Pâques, la fête de la résurrection. 

Il s’agit de la deuxième Pleine Lune qui a lieu sur cet axe cardinal, la première de la lunaison précédente ayant eu lieu sur le 0°
L’accent est donc mis à nouveau sur le relationnel, un équilibre à trouver entre notre moi, notre besoin d’affirmation, d’exister, le JE et les autres, comment coopérer, faire preuve de souplesse, d’un esprit de conciliation, le NOUS. Comment concilier nos besoins personnels avec les besoins collectifs ? Mais sur le dernier degré de cet axe, probablement que quelque chose, une situation doit prendre fin pour faire place au nouveau.

La Lune entrera en Scorpion à peine 1h30 après la Pleine Lune. Le Soleil entrera en Taureau le lendemain, 20 avril à 8h56 UT. Déjà une nouvelle énergie prend place.

La Pleine Lune est en carré à la conjonction Saturne-Pluton-Ketu en Capricorne formant un T-carré cardinal. A noter que les luminaires sont donc en carré également à Rahu en Cancer.
Le Soleil est trigone à Jupiter, la Lune en sextile
Le Soleil applique à la conjonction à Uranus qui sera exacte le 22 avril en Taureau, la Lune à son opposition.

Mars, maître de la lunaison (Bélier) poursuit son transit en Gémeaux et applique au carré à Neptune (exact le 27 avril).
Vénus qui maîtrise la Balance termine son transit en Poissons, elle entrera en Bélier le lendemain de la Pleine Lune. Elle s’éloigne du carré à Jupiter.

Mercure entrée en Bélier le 17 avril est conjointe à Chiron et se sépare de la conjonction à Vénus.

Lunaison Bélier : Pleine Lune le 19 avril 2019, Paris - France

Cette Pleine Lune en aspect à Uranus et en carré à la conjonction Saturne-Pluton-Ketu pourrait se traduire par des bouleversements, des changements brusques, inattendus, des états émotionnels intenses.
Nous pourrions en effet nous sentir bloqués, contrariés, avoir la sensation que rien ne bouge, quoi que nous fassions ou bien avoir à faire face à des défis ou à des problèmes récurrents.
Nous ressentons en nous comme une révolte, des ressentiments ( ressenti-ments) remontent à la surface, des frustrations, peut être de la culpabilité ?

C’est une Pleine Lune très exigeante qui va nous demander un retour vers soi, afin de maîtriser notre impulsivité, parvenir à allier souplesse, réflexion, patience, détermination, ténacité, endurance et lucidité.

En serons-nous capables ?
Ne nous laisserons-nous pas gagner par nos doutes, nos peurs, nos colères,  nos remords, nos regrets et tout ce qui apporte la douleur ?

Comme le dit une légende amérindienne : Quel loup choisirons-nous de nourrir ?



Pluton commencera sa phase de rétrogradation le 24 avril à 23°09 Capricorne jusqu’au 3 octobre où il reprendra sa marche directe à 20°37. Culmination le 14 juillet (Soleil 21° Cancer).
Saturne suivra en rétrogradant du 29 avril à 20°31 Capricorne au 18 septembre à 13°54. Sa phase de culmination (opposition avec le Soleil 17° Cancer) aura lieu le 9 juillet, pile poile sur l’axe des noeuds lunaires - nouvelle période d’éclipses)
En rétrogradant dans le signe du Capricorne, ces deux planètes peuvent nous faire vivre des angoisses, raviver des doutes, provoquer des remises en question. Nous plongeons dans nos  profondeurs, nous nous intériorisons, communiquons peu car nous recherchons à comprendre ce qui nous bouscule si durement. Ce peut être une période difficile à vivre où il sera peut être nécessaire de de se départir ou de clore une situation pour faire place à autre chose, se préparer à des changements amenant de nouvelles responsabilités.

Il est également possible que des secrets, des vérités, des malversations, des intrigues soient dévoilés ébranlant nos institutions, nos structures, nos repères, ce sur quoi nous érigeons notre sécurité, tant au plan personnel que collectif.

Ce peut être aussi la structure de nos vies qui prend une nouvelle tournure, amenant à un changement d’état de conscience, la fin d’une situation, d’une manière de vivre…

L’énergie de cette période pourrait être assimilé au symbolisme de l’arcane XVI du Tarot de Marseille, la Maison Dieu. Arcane qui nous demande de nous dépouiller de toutes nos constructions mentales et croyances limitantes, mensonges et illusions égotiques que nous nous sommes construits pensant être ainsi protégés, en sécurité, tous ces mécanismes de défense inconscients qui préservent de la peur.

Cet arcane indique la survenue d’une crise violente nécessaire pour élever notre conscience. La structure de la personnalité est fortement ébranlée et nous sommes mis au défi de retrouver un centre intérieur de stabilité plus équilibré.

On peut refuser cette prise de conscience, cette élévation et choisir la solitude, la prostration, le mutisme, le désespoir, restés prisonniers de nos enfermements.
Ou bien laisser entrer la lumière dans la matière, comprendre la valeur de nos expériences, la nature des épreuves intérieures vécues, nous reconnecter à notre être profond, vivre une renaissance après avoir développé un nouveau centre de conscience, voir la vie sous un angle complètement différent, s’ouvrir à la dimension spirituelle de la vie.



Cette Pleine Lune qui a lieu deux jours avant Pâques pourrait nous demander : 
Etes-vous prêts à délaisser l’ancien, ce qui est devenu inutile ou obsolète ?
Accepterez-vous de vous détacher de votre vieille dépouille pour faire naitre en vous quelque chose de nouveau ?


Nous le sentons dans nos tripes même si cela n’est pas visible avec nos yeux : d’importants remous se forment et vont continuer à grossir dans les mois qui viennent, annonciateurs de bouleversements, de changements profonds et inéluctables.
Demain nous ne serons probablement plus les mêmes. C’est comme si nous étions exposés à un grand nettoyage énergétique pour nous préparer à un changement de paradigme.

Le mieux que nous ayons à faire est de nous reconnecter avec notre être profond, en lien avec notre âme, en pratiquant des exercices d’alignement, de recentrage, de méditation. Ce peut être aussi marcher tout simplement dans la nature en écoutant le chant des oiseaux, en observant autour de nous comment les arbres, les plantes, les fleurs, la flore, la faune, s’épanouissent et s’adaptent.

En nous intériorisant, en faisant le silence en nous, nous serons à l’écoute de notre moi supérieur, prêts à abandonner nos illusions, nos préjugés, à remettre en cause nos croyances, nous parviendrons  à une idée juste de ce qui est devenu inutile à notre évolution, de ce que nous pouvons nous dépouiller, de ce que nous pouvons transformer.

Nous participerons ainsi à ce mouvement sans nous y opposer, nous serons dans la mouvance, l’acceptation et non la résistance, nous ferons face à nos responsabilités et serons les maîtres de notre destinée et non plus des pantins résignés se laissant manipuler.

En écrivant cet article quelques jours avant l’incendie de Notre Dame de Paris, j’étais loin d’imaginer une telle catastrophe qui nous a tous sidérés et profondément attristés. Malheureusement cet événement bouleversant qui s'est produit au début de la semaine Sainte est très symbolique de l'époque que nous traversons actuellement. Faut-il y voir un message ? Pourrait-il être un élément déclencheur pour nous aider à nous éveiller, à nous relier au divin ? Nul doute que Notre Dame, ce haut lieu alchimique, qui porte en son sein un message hermétique, renaîtra de ces cendres. Espérons que nous aurons entendu et compris le message qui nous a été délivré par le feu, que ce sacrifice à l’image de celui du Christ crucifié sur la croix fasse naître en nous l’espoir d’un renouveau, purifie nos cœurs et élève nos consciences nous permettant de révéler en nous la pierre philosophale.


Mourrir à qui nous croyons être
Changer notre manière de vivre
Nous détacher de nos certitudes
Abandonner nos désirs obsessionnels
Dépasser nos croyances, nos illusions, nos préjugés
Nous adapter aux nouveaux événements de la vie
Admettre le changement et y faire face positivement, même à travers les épreuves.




As-tu déjà observé l’attitude des oiseaux face à l’adversité ?
Pendant des jours et des jours ils font leur nid, recueillant des matériaux parfois ramenés de très loin. Et lorsqu’ils ont terminé et qu’ils sont prêts à déposer les œufs, les intempéries ou l’œuvre de l’être humain ou d’un quelconque animal le détruit et envoie au sol ce qu’ils ont réalisé avec tant d’effort. Que fait l’oiseau ?
Il se paralyse et abandonne la tâche ? En aucune façon. Il recommence encore et encore jusqu’à ce que les premiers œufs apparaissent dans le nid. Parfois –très souvent – avant que naissent les oisillons, un animal, un enfant, une tempête détruit une fois de plus le nid, mais cette fois avec son précieux contenu.
Cela fait mal de recommencer depuis zéro… même ainsi, l’oiseau ne se tait jamais, ni ne recule, il continue de chanter et de construire, construisant et chantant.

As-tu parfois eu le sentiment que ta vie, ton travail, ta famille ne sont pas ce que tu avais rêvé ?
As-tu parfois envie de dire “assez”, l’effort ne vaut pas la peine,
C’est trop pour moi?
Es-tu fatigué de recommencer, du gaspillage de la lutte quotidienne, de la confiance trahie, des buts non atteints quand tu étais sur le point d’y arriver ?
La vie te frappe ainsi parfois, mais ne te rends jamais, dis une prière, mets ton espoir en avant et fonce.

Ne te préoccupe pas si dans la bataille tu reçois une blessure, il faut s’y attendre. Réunis les morceaux de ton espérance, reconstruis-la et fonce de nouveau.
Peu importe ce qui se passe… ne faiblis pas, va de l’avant..
La vie est un défi constant, mais cela vaut la peine de l’accepter
Et surtout… n’arrête jamais de chanter.
Auteur inconnu


© Tous droits réservés - 2019 - https://astropassionnement.blogspot.com 
Si vous voulez être averti(e) par mail de la parution d'un de mes articles, saisissez votre adresse électronique dans la case "Follow by Email" (colonne de gauche de mon blog). Vous pouvez aussi vous abonner à ma page Facebook https://www.facebook.com/annemarie.cutino / Instragram https://www.instagram.com/annemariecutino/ / Pinterest https://www.pinterest.fr/amariecutino/ / Linkedin https://www.linkedin.com/in/anne-marie-cutino-694b6551/

3 commentaires:

  1. "... le courage des oiseaux, qui chantent..."

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre analyse mais aussi pour votre regard sur Notre Dame de Paris et sur l'oiseau qui sait continuer même dans l'adversité, la tâche qui est la sienne ...Merci !Merci ! Merci !

    RépondreSupprimer